Monday, 10 April, 2017 - 17:00

Dans le cadre du suivi des projets issus du premier appel à propositions de projets innovants sur les filets sociaux de sécurité financés par la coopération espagnole, une mission conjointe AECID-ARAA a été organisée du 17 au 19 mars 2017 pour le « Projet intégré de nutrition communautaire et de lutte contre la pauvreté au Benin ». Cette mission conduite par le Directeur Exécutif de l’ARAA, Monsieur Ousseini Salifou, avait pour objectif de permettre d’une part, à l’AECID de constater la bonne exécution des projets sur le terrain qu’elle finance et d’autre part, de vérifier la prise en compte des recommandations de la première mission d’évaluation préliminaire organisée en décembre 2016.

La délégation espagnole était composée de Madame Laura Piñuela, Chef de mission, accompagnée de Madame Elena Garcia et de Monsieur Juan Aja, assistant technique basé au sein de l’ARAA. Cette activité a également enregistré la présence et la participation du point focal du Programme National d’Investissement Agricole (PNIA), du secrétaire général de la mairie, du chef du village, du responsable de la direction de l’agriculture, des agents des centres de promotion sociale de la commune de Zé, des animatrices du village et de plus d’une trentaine de femmes bénéficiaires.

La coopération espagnole a pu constater de visu l’exécution en cours du projet par AfricMutualité. Parmi la combinaison d'instruments expérimentés figurent les actions suivantes : transfert d'argent et formation des femmes entrepreneurs ; transfert d’aliments et compléments nutritionnels et sensibilisation sur les bonnes pratiques alimentaires, soins maternels et infantiles, hygiène et assainissement, ainsi que le suivi personnalisé des cas à risque ; et enfin le transfert des intrants agricoles améliorés et la formation dans les pratiques agricoles adaptées. Le projet a également innové dans l'élaboration d'une ligne de base pour l'analyse statistique comparative de la capacité de ces instruments à réduire le risque d'insécurité alimentaire et nutritionnelle par rapport aux groupes témoins (autres communes du pays) qui n’ont reçu que de transfert d’argent dans le cadre de programmes gouvernementaux appuyés par les bailleurs de fonds internationaux. Cette analyse permet de montrer, sur la base d’évidences, que cette combinaison d'instruments politiques de protection sociale et particulièrement de filets sociaux de sécurité est efficace et permet de mieux contribuer à la réduction de la vulnérabilité et de la pauvreté dans les zones rurales du Bénin.

De plus, la coopération espagnole a été impressionnée par les témoignages divers sur l’importance de ce projet dans la vie quotidienne des populations bénéficiaires. « Ce projet vient apporter un plus dans la lutte contre la malnutrition chez les enfants de 0 à 5ans dans la commune de Zè. En effet, malgré les différents services décentralisés conduits par les communautés, les ménages éprouvent encore d’énormes difficultés à faire face à leurs besoins alimentaires et nutritionnels et le taux d’enfants malnutris est supérieur à la moyenne nationale », explique Youssoufou Firdaoss, Chargé de projet. Une bénéficiaire du projet renchérit ces propos en ces termes : « quand j’accouchais, je donnais aussitôt de l’eau à mon enfant, mais avec les conseils du projet, j’ai compris que le colostrum est très riche et protège mon bébé contre les maladies. La bonne santé de mon enfant me permet de vaquer à d’autres occupations telles que les activités génératrices de revenus ».

L’ARAA, en tant qu’institution en charge de la coordination de la mise en œuvre du Programme Régional d’Appui aux Filets Nationaux de Sécurité Sociale en Afrique de l’Ouest envisage de mettre en place une task force régionale avec pour mission la capitalisation de bonnes pratiques et la mise en échelle des actions terrain pouvant contribuer à la conception de programmes nationaux et régional de filets sociaux et à la prise de décision politique.