Date limite de soumission: 
29 mai, 2019 - 17:00
Description: 

La Commission de la CEDEAO à travers l’Agence Régionale pour l’Agriculture et l’Alimentation à l’intention de recourir aux services d’un bureau d’études ou d’un binôme de consultants individuels chargé de la revue de la mise en œuvre du projet régional d’aménagement intégré du massif du Fouta Djallon.     

Objectif et résultats attendus de la mission.

L’objectif de la revue est de faire l’évaluation du Projet Gestion Intégrée des Ressources Naturelles (PGIRN) selon les critères d’évaluation internationalement appliqués de pertinence, d’efficience et d’efficacité.

Elle vise également à faire une évaluation du Programme PRAI-MFD et à fournir à la CEDEAO et aux pays membres du Programme et à leurs Partenaires techniques et Financiers, les bases institutionnelles, juridiques et techniques d’une relance durable des activités de terrain entrainant une inversion de la dégradation des ressources naturelles du massif ; ceci sur la base des leçons apprises et des meilleures pratiques en vigueur sur le plan international dans la préservation des écosystèmes

Les consultants (Bureau d’études ou binôme de consultants) intéressés, doivent produire les informations démontrant qu’ils sont qualifiés et expérimentés pour réaliser les présents Services. Ils devront justifier qu’ils possèdent des références de prestations récentes et/ ou similaires. A ce titre, ils sont invités à soumettre leur manifestation d’intérêt à l’adresse ci-dessous :

Agence Régionale pour l’Agriculture et l’Alimentation

Boulevard de la Paix, 83 rue de la Pâture, Lomé, Super Taco, Togo

Téléphone : +228 22 21 40 03,

Email : procurement@araa.org  

Objet : Recrutement d’un Bureau d’études ou d’un binôme de consultants individuels chargé de la revue de la mise en œuvre du projet régional d’aménagement intégré du massif du Fouta Djallon.

Les dossiers de manifestation d’intérêt seront reçus au plus tard le 29 mai 2019 à 17 heures GMT, heure du Togo.

L’ARAA dressera une liste restreinte de 6 candidats au maximum, présélectionnés sur la base des candidatures reçues, auxquels il adressera la Demande de Propositions pour la réalisation des Services requis.

Le dossier de manifestation d’intérêt comprendra :

  • Une lettre de manifestation d’intérêt, incluant le délai de disponibilité ;
  • Une présentation :

 Dans le cas d’un bureau d’étude, des références du bureau d’études avec les CV récents des deux consultants détaillant leurs expériences professionnelles et les missions similaires conduites ;

Dans le cas d’un binôme de consultants, les références et CV récents des deux consultants récents détaillant leurs expériences professionnelles et les missions similaires conduite ;

  • Une copie certifiée du ou des diplôme(s) le (s) plus élevé (s)
  • Une copie des certificats des formations spécialisées faites en relation avec le travail de la mission

Le dossier devra également préciser dans quelle mesures les profils des consultants proposés se complètent pour l’exécution de la mission.

Aux fins d’évaluation des qualifications et capacités des candidats pour l’établissement des listes restreintes, les critères suivants seront considérés :

 Pour l’expert principal chef de mission spécialiste en organisation institutionnelle et juridique

  • Avoir une solide expérience dans le domaine de l’élaboration, la mise en place et l’évaluation des cadres institutionnel et juridique de gestion des projets et programmes régionaux de développement
  • Avoir une bonne connaissance des politiques dans les domaines de la gestion de l’environnement, la gestion des ressources naturelles et de l’eau de la CEDEAO en général et du Massif du Fouta Djallon et du PRAI-MFD en particulier ;
  • Avoir une expérience dans l’évaluation et la capitalisation de programmes régionaux ;
  • Avoir au moins dix (10) ans d’expérience dans l’élaboration ou  la gestion de programmes régionaux ;
  • Avoir évalué au moins deux projets ou programmes régional dans les domaines de la gestion de l’environnement, des ressources naturelles et de l’eau en Afrique de l’Ouest ;
  • Être titulaire d’un diplôme de haut niveau (au minimum BAC + 5) de préférence dans le domaine de la gestion et de l’évaluation des projets et programmes en matière de gestion des ressources naturelles et de l’environnement ;
  • Avoir une bonne connaissance des organisations de bassins fluviaux transfrontaliers (OMVS, OMVG, ABN, Mano River Union) et des organisations internationales, continentale ou régionales (FAO, UA, CEDEAO, UEMOA, CILSS, etc.) ;

La maîtrise d’une des trois langues de la CEDEAO (français, anglais, Portugais) est indispensable. La connaissance d’une deuxième langue constitue un atout majeur

Pour l’expert spécialiste en développement rural et impacts environnementaux et socio-économiques

  • Être titulaire d’un diplôme de haut niveau (au minimum BAC + 5) dans les domaines suivants : développement Rural, Gestion des ressources naturelles ou en eau ou équivalent avec une solide expérience dans le domaine des études d’impacts environnementales et socio-économiques et en élaboration des politiques régionales, etc
  • Avoir une bonne connaissance des politiques en matière de gestion de l’environnement et de l’eau de la CEDEAO en général et du Massif du Fouta Djallon et du PRAI-MFD en particulier. 
  • Avoir une bonne connaissance des organisations de bassins fluviaux transfrontaliers (OMVS, OMVG, ABN, Mano River Union) et des organisations internationales, continentale ou régionales (FAO, UA, CEDEAO, UEMOA, CILSS, etc.) ;
  • Avoir évalué au moins deux projets ou programmes régionaux dans le domaine de la gestion des ressources naturelles et particulièrement de l’eau en Afrique de l’Ouest ;
  • Avoir au moins dix (10) ans d’expérience dans l’élaboration ou la gestion de programmes régionaux

La maîtrise d’une des trois langues de la CEDEAO (français, anglais, Portugais) est indispensable. La connaissance d’une deuxième langue constitue un atout majeur.