Projet de capitalisation et de diffusion d’un centre incubateur de développement des métiers agricoles pour les jeunes femmes et hommes ruraux.

Contexte: 

Pour favoriser l’insertion économique des jeunes ruraux au Sénégal, le Conseil National de Concertation et Coopération des Ruraux (CNCR) en collaboration avec le Centre Canadien d’études et de Coopération Internationale (CECI, l’Ecole Nationale Supérieure d’Agriculture de Thiès (ENSA), les compagnies privées  canadienne et sénégalaise  OLYMEL et SEDIMA, a initié « un centre incubateur de développement de métiers avicoles pour les femmes et les jeunes au Sénégal ». Ce projet, financé par le Programme Québécois de Développement International (PQDI), a permis aux partenaires dans ce projet (le Centre d’Étude et de Coopération Internationale (CECI), le Conseil National de Concertation et de Coopération des Ruraux (CNCR), l’École Nationale Supérieure d’Agriculture (ENSA) de Thiès, Ministère des Relations Internationales du Québec et les Ministères de la jeunesse, de l’Élevage, et le Secrétariat d’État des Organisations Paysannes du Sénégal) de former 100 jeunes femmes et hommes du monde rural au métier avicole.

L’objectif principal du projet était de favoriser le développement des métiers avicoles durables en milieu péri-urbain et rural, notamment par la préparation de futurs leaders paysans qui constitue une préoccupation forte des pays membres de la CEDEAO.

Compte tenu des résultats obtenus suite à ce projet novateur, le CNCR avec son partenaire, le CECI, propose dans le cadre de cet appel à proposition la capitalisation de ce projet et sa diffusion dans l’espace CEDEAO.

L’idée est de partir de la capitalisation des mécanismes de son montage, son exécution et son impact sur l’emploi et la formation professionnelle des jeunes hommes et femmes ruraux bénéficiaires, en vue de sa diffusion auprès des pays membres de la CEDEAO à travers les Organisations membre du  ROPPA qui sont parties prenantes dans le cadre de ce projet.

Objectifs: 

Les objectifs globaux visés par le projet de capitalisation sont :

  • Favoriser la création d’emplois durables pour des jeunes femmes et hommes du monde rural dans les 12 pays de l’espace CEDEAO membres du ROPPA.
  • Outiller les participants sur la mise en place de partenariat entre le secteur privé, le monde universitaire et paysan pour favoriser l’insertion économique des ruraux et des jeunes diplômés porteurs de projets avicoles
  • Faire un plaidoyer auprès de la CEDEAO afin que ce projet soit expérimenté dans ses différents pays.

L’objectif spécifique est de promouvoir et de diffuser la capitalisation du modèle de « centre incubateur de développement de métiers avicoles pour les jeunes femmes et hommes du monde rural » auprès des organisations de la CEDEAO membres du ROPPA.

Budget: 
142 285 €
Résultats attendus: 

 

  • Chaque pays participant s’approprie le projet et adopte le modèle et l’adapte à ses réalités ;
  • Chaque plateforme représentant le pays au sein du ROPPA s’approprie le projet et prenne le leadership pour mettre en place un réseau des partenaires locaux (Privées, universités, Organisations Paysannes (OP), Gouvernement, Partenaires au Développement) pour répliquer notre modèle dans son pays ;
  • La CEDEAO ait un document approuvé par le monde des affaires, des organisations paysannes et des universités en matière d’emplois des jeunes ruraux dans le domaine de l’aviculture.

 

Réalisations majeures du projet :

 

  • Elaboration du document de capitalisation portant sur le centre incubateur de développement des métiers agricoles pour les jeunes femmes et homes ruraux ;
  • Promotion et diffusion du document dans les différents pays de la CEDEAO membres du ROPPA ;
  • Elaboration et mise en œuvre du document de plaidoyer.

 

Impacts spécifiques sur les femmes, les enfants et les jeunes :

 

Le projet a été effectué sur un échantillon de jeunes femmes et hommes. La réplique de ce projet dans les 12 autres pays visés donne la possibilité à la création d'emplois durables dès la première année. Sur une période de trois (3) ans c’est une possibilité de 3900 emplois directs. D’après notre expérience ici, presque tous les jeunes qui se sont lancés dans cette affaire ont au moins un autre employé ou partenaire. Donc, ce sont 7800 emplois directs en 3 ans.

Chaque dollar de revenu additionnel dans le secteur agricole génère un revenu additionnel de 0,5/0,6 dollars américain dans l’économie rurale non agricole. Donc ce projet a un grand impact sur les cibles et l’ensemble des bénéficiaires car il améliore l’économie rurale en générale.

Partenaire Techniques: 
Centre d’Étude et de Coopération Internationale (CECI)
Durée: 
Vendredi, 21 octobre, 2016 - Vendredi, 20 octobre, 2017

Member Countries: