Projet Régional de Fortification et de Valorisation de la Farine de Maïs (PROFORVAFAM)

Contexte: 

Conscients du niveau élevée et des conséquences des carences en micronutriments, les gouvernements du Bénin, Burkina Faso et du Togo, se sont engagés dans la stratégie d’enrichissement des aliments, notamment de l’huile végétale raffinée en vitamine A et de la farine de blé en fer et en acide folique.

Cependant, l’analyse des habitudes de consommation et  du niveau de pauvreté montre que les initiatives de l’enrichissement de la farine de blé en fer et en acide folique ne permettraient pas de couvrir les besoins en fer et en acide folique de toute la population en fer. D’où la nécessité de fortifier la farine de maïs destinée aux enfants d’âge scolaire et aux femmes en âge de procréer en Sodium Fer Ethylène Diamine Tétra-Acétique (NaFeDTA) et en acide folique, en vue de contribuer à la réduction de la carence en fer dans les trois pays où la culture et la consommation du maïs est en progression

Objectifs: 
  • Renforcer les capacités des 5 unités de production industrielle de la farine de maïs;
  • Former les services de contrôle de qualité et d’inspection sur le contrôle de la qualité de la farine de maïs fortifiée;
  • Renforcer le système d’autocontrôle des 5 unités de production partenaires;
  • Promouvoir la consommation de la farine de maïs fortifiée à travers des campagnes de communication pour le changement de comportement.
Budget: 
333 331 euros dont 249 998 euros de contribution de l’ARAA et AFD
Résultats attendus: 
  • Environ 14 000 tonnes de farine de maïs fortifiées sont produites par les cinq industries partenaires;
  • Un projet de norme CEDEAO harmonisée est validé par le Comité Technique d’Harmonisation de la CEDEAO;
  •  inspecteurs et contrôleurs de  qualité sont formés ;
  • La connaissance des femmes en âge procréer sur les avantages de la consommation de la farine de maïs enrichie est  améliorée.

 

Réalisations majeures du projet :

 

  • Achat et installation de quatre (04) microdoseurs dans les 04 moulins partenaires du projet ;
  • Mise à la disposition des 4 moulins partenaires  de 3 900 Kg de premix de fer et acide folique, pour le démarrage de la fortification ;
  • Formation des cadres des moulins sur la pratique de fortification et de l’autocontrôle de qualité de la farine de maïs ;
  • Formation de 65 inspecteurs et contrôleurs sur le contrôle de qualité de la farine de maïs fortifiée en micronutriments ;
  • Validation  par le Comité Technique d’Harmonisation du projet de normes CEDEAO harmonisées sur la farine de maïs fortifiée en micronutriments.

 

Impacts spécifiques sur les femmes, les enfants et les jeunes :

 

Avec la fortification de la farine de maïs, le projet permettra aux 5 entreprises de mettre de la farine de bonne qualité nutritive à la disposition des populations, notamment les enfants et les femmes en âge de procréer, qui les achèteront et les consommeront, en vue d’améliorer leur état nutritionnel et sanitaire. Les paysans tireront également profit de manière directe ou indirecte des activités du projet générées sous forme d’amélioration ou de la création de la valeur marchande du maïs.

 

Bénéficiaires du projet :

 

  • Des minoteries productrices de farine de maïs;
  • Des inspecteurs et contrôleurs de qualité des pays ciblés ;
  • Les populations, dont la majorité des femmes en âge d’avoir des enfants et les enfants en âge scolaire sont des bénéficiaires finaux du projet.
Partenaire Techniques: 
SITRAC Sarl BurkinaMELS. Sarl BurkinaSOCIA-BEININ SAQSI Sarl Togo
Durée: 
Vendredi, 11 décembre, 2015 - Lundi, 11 septembre, 2017