Concertation tripartite CEDEAO-UEMOA-CILSS : les trois organisations régionales veulent aller de l’avant dans la mise en cohérence de leurs actions en Afrique de l’Ouest.
Vendredi, 18 août, 2017 - 18:30

A la suite des concertations tripartites instituées entre le Département en charge de l’Agriculture, de l’Environnement et des Ressources en Eau de la Commission de la CEDEAO, de celui de la Sécurité Alimentaire, de l’Agriculture, des Mines et de l’Environnement de la Commission de l’UEMOA et le CILSS, les trois institutions continuent les discussions pour s’accorder sur la meilleure façon de travailler ensemble pour une meilleure mise en cohérence de leurs actions en Afrique de l’Ouest.

C’est dans cette veine et dans l’esprit des réunions précédentes de Ouagadougou (Burkina Faso) en mars 2017, de Bruxelles (Belgique) et de Paris (France) en juin 2017, que les Départements des trois institutions en charge de l’Agriculture, de la Sécurité Alimentaire, des Mines, de l’Environnement et des Ressources en Eau se sont retrouvés à Lomé pour faire le suivi des engagements antérieurs et poursuivre les réflexions.

Les discussions préliminaires qui ont d’abord réuni les directeurs et des experts de la CEDEAO, de l’UEMOA et du CILSS du 15 au 16 août 2017 ont balisé le terrain pour la tenue effective de la réunion de concertation le jeudi 17 août 2017 entre le commissaire chargé de l’Agriculture, de l’Environnement et des Ressources en Eau de la CEDEAO, celui de la Sécurité Alimentaire, de l’Agriculture, des Mines et de l’Environnement de la Commission de l’UEMOA et le secrétaire exécutif du CILSS.

Ont pris part à cette réunion (i) le commissaire chargé du Département Agriculture, Environnement et Ressources en Eau de la CEDEAO, M. Tchambakou AYASSOR (ii) le commissaire chargé du Département de la Sécurité Alimentaire, de l’Agriculture, des Mines et de l’Environnement de l’UEMOA, M. Jonas GBIAN et (iii) le secrétaire exécutif du CILSS, Dr Djimé ADOUM. Ont également participé à la rencontre, à titre d’observateurs (i) le représentant du Groupe des donateurs de l’ECOWAP et du CILSS (l’USAID), (ii) le représentant de la Délégation Régionale de l’Union Européenne (DUE/Ouagadougou) et (iii) le directeur du Secrétariat du Club du Sahel et de l’Afrique de l’Ouest.

Cette réunion de haut niveau qui s’est tenue dans la salle de conférences de l’Agence Régionale pour l’Agriculture et l’Alimentation de la CEDEAO (ARAA) a permis aux trois organisations régionales d’échanger efficacement sur comment améliorer la coordination et faciliter la convergence des interventions bilatérales et multilatérales. Elle a, par ailleurs, eu le mérite de proposer une stratégie d’harmonisation des interventions des trois institutions et de prendre des décisions opérationnelles sur les dossiers et projets conjoints en cours de mise en œuvre.

En conséquence, pour dynamiser et renforcer la cohérence des interventions des trois organisations inter-gouvernementales (OIGs), le Cadre de Concertation  s’engage à (i) revisiter la Convention tripartite au regard des transformations structurelles, organisationnelles et institutionnelles attendues des reformes en cours au sein des trois OIGs, (ii) renforcer la communication entre les trois OIGs pour décloisonner l’ information et améliorer la collaboration, (iii) amplifier le principe de planification et de budgétisation communes des activités qui relèvent de la souveraineté de la région (règlement sur les pesticides, les engrais, les semences, la biosécurité, etc.), (iv) tenir systématiquement informées et associer au besoin les autres OIGs dans les négociations que chacune des trois institutions engage avec des partenaires tiers et (v) prendre les dispositions nécessaires pour respecter les engagements communs, tant en terme de planification, de budgétisation que de mobilisation de ressources et de reddition de compte.