La CEDEAO sensibilise son personnel au Togo sur son Régime de retraite
Mardi, 19 juin, 2018 - 11:45

Dans le cadre de la campagne de sensibilisation entreprise depuis le 11 juin 2018, le Commissaire en charge de l’Administration Générale et des Conférences, M. Vafolay Mbandoe Tulay et son équipe ont rencontré ce 18 juin 2018 le personnel de la CEDEAO à Lomé, au Togo, pour leur parler du régime de retraite de la CEDEAO. La rencontre a réuni tout le personnel de l'Agence Régionale pour l'Agriculture et l'Alimentation (ARAA) et de l’Unité de Préparation et de Développement des Projets d’Infrastructure de la CEDEAO (PPDU).

Selon la présentation PowerPoint faite avant les discussions, le Régime est déjà opérationnel et la sélection des cotisants a débuté en juin 2016 avec la possibilité de payer les arriérés de cotisations remontant jusqu’à janvier 2012. Il concerne essentiellement le personnel permanent de la CEDEAO. Les contractuels et les autres catégories de personnel ne sont pas encore éligibles au programme, mais des efforts soutenus de plaidoyer et de lobbying sont menés en direction du Conseil d'Administration afin qu'ils étudient la situation et prennent éventuellement des dispositions permettant d’inclure, à l'avenir, ce personnel dans le programme.

Le régime propose une contribution totale de 20% du salaire mensuel de base repartie en 6% de la contribution salariale de base mensuelle payés par l'employé et 14% du salaire de base mensuel payés par l'employeur. Pour jouir de la pension, une cotisation minimale de 10 ans à une cotisation maximale de 35 ans est due et la retraite normale commence à l'âge de 62 ans.

Le régime de retraite de la CEDEAO est conçu pour être compétitif car il s'appuie sur l'expérience et les succès du programme CRRAE de l’UEMOA et sera payable dans la devise souhaitée par l'employé. Il vise à combler le vide qui existait auparavant en ce qui concerne la sécurisation des vieux jours du personnel lorsqu'ils sont admis à la retraite. Il s'inscrit également dans la dynamique des réformes institutionnelles actuellement en cours au sein de la CEDEAO.

Les inquiétudes et préoccupations soulevées par le personnel présent à la réunion comprenaient, entre autres, les défis actuels concernant le remboursement des frais médicaux par la Commission de la CEDEAO et, surtout, le fait que les employés de l'ARAA et du PPDU sont tous sous contrat. D'autres questions ont porté sur la durabilité du programme et sur la meilleure façon dont cette offre aidera le personnel de la CEDEAO à mieux se préparer à la retraite.

Le Commissaire Tulay et la Chargée des pensions, Mme Obiageli Ray-Oleru, ont apporté des réponses exhaustives aux différentes questions tout en rappelant que l'un des objectifs clés des réformes institutionnelles actuelles est de corriger et d'améliorer certaines pratiques administratives et contractuelles en cours au sein de la Commission de la CEDEAO.

Dans cette perspective, il est attendu qu'avec les réformes, certains contractuels passent du statut de contractuels au statut de permanents. En effet, la CEDEAO veut offrir des contrats plus sécurisés à ses employés afin de les motiver à davantage de contribution au développement de la région dans le passage d'une CEDEAO des Etats à une CEDEAO des Peuples.