La Cedeao signe une convention avec la BIDC pour opérationnaliser le fonds régional pour l’agriculture et l’alimentation
Jeudi, 14 février, 2019 - 18:45

Créé en 2011 en même temps que l’Agence régionale pour l’agriculture et l’alimentation, le Fonds régional pour l’agriculture et l’alimentation de la Cedeao fait partie des principaux piliers du dispositif institutionnel et financier global de la politique agricole régionale, l’Ecowap. Il est prévu pour être alimenté par les ressources propres de la Communauté, complétées par les contributions des bailleurs de fonds qui envisagent de canaliser leurs ressources vers les programmes agricoles régionaux correspondant aux priorités de l’Ecowap.

La signature ce jour 14 février 2019 de la Convention entre le Président de la Commission de la Cedeao, Dr Jean Claude Kassy-Brou et le Président de la Banque d’investissement et de développement de la Cedeao (BIDC), Monsieur Bashir Ifo, permettra d’entamer, dans les meilleurs délais, l’opérationnalisation de ce Fonds régional qui sera logé au sein de la BIDC.

La BIDC est d’ores et déjà organisée pour héberger et gérer des Fonds spéciaux dédiés à des programmes de la Cedeao : Fonds pour la paix et le développement, Fonds des télécommunications, Fonds de garantie des industries culturelles, Fonds pour le développement des biocarburants, etc. Cette expérience lui permet de proposer un mécanisme de gestion du Fonds régional pour l’agriculture et l’alimentation qui comporte deux exigences majeures à savoir, (i) répondre aux spécificités et à la diversité des besoins de financement du secteur agricole en complémentarité avec les dispositifs de financement nationaux et (ii) garantir une bonne gestion des fonds et en assurer la transparence dans l’allocation et l’usage selon les règles de gestion reconnues au niveau international.

Pour le Président de la Commission de la CEDEAO, le Fonds régional constitue l’instrument de souveraineté de la région. Il permettra d’agir vite en réponse aux besoins des populations vulnérables et d’entreprendre des programmes de développement basés sur les besoins réels des Etats membres.

Cette signature va relancer, par ailleurs, la confiance des partenaires qui attendent depuis 2011 l’opérationnalisation de ce Fonds par la Cedeao pour y contribuer.

L’abondement de ce Fonds permettra ainsi à la région de prendre efficacement en charge le développement de son secteur agricole.